Zootrope

Bienvenue en Zootropie

La démarche de Zootrope est de favoriser les échanges par la création, la production et la diffusion de projets artistiques transversaux entre les arts vivants et les arts visuels. Magali Revest et Frédéric Pasquini partagent leurs médiums en questionnant l’image graphique et chorégraphique. Le mouvement dansé et le point de vue proposée par la vidéo deviennent à la fois support du mouvement mais aussi topographie d’un espace virtuel à habiter par le corps.

Chaque nouveau projet est une occasion pour proposer à d’autres artistes de s’inclurent dans ce processus. En Zootropie, on questionne notre manière d’habiter le monde.

Quelle est la bonne distance avec l’autre pour rentrer en relation ?

Comment le monde qui m’entoure influence mon corps et mon regard ?

Zootrope initie des actions artistiques tout au long de l’année dans des lieux atypiques au cœur des territoires en créant des partenariats avec des architectes, des sociologues, des philosophes. Facilitatrice de liens poétiques, elle travaille en étroite collaboration avec le tissu associatif et social.

Zootrope est régie sous la forme associative loi 1901, elle est financée aux projets par la DRAC, le CNAP, la Métropole Nice Côte d’Azur (ANRU), la ville de Nice, la Semeuse, ALC, Galice, Le Parc National du Mercantour, le musée de la photographie à Nice, l’Entrepont…

Elle est accompagnée par Arsud et bénéficie d’une subvention structurelle du département des Alpes Maritimes. Zootrope initie des actions artistiques tout au long de l’année dans des lieux atypiques au cœur des territoires. Agrée par le rectorat de Nice, elle exerce une activité pédagogique et éditoriale et possède la licence d’entrepreneur du spectacle.

La structure née en 2015 démarre son activité sur un projet citoyen « TANDEM » qui a été réalisé pour la ville de Vence et l’ensemble de ses habitants. Depuis, l’association s’invite dans des lieux atypiques, toujours à la recherche d’échanges et de rencontres autour du rapport que nous entretenons avec nos semblables. Ainsi en 2017 l’association a engagé des collaborations avec des compagnies de théâtre et de danse.  Ces dernières permettent d’élargir le champs des possibles.
L’année 2018 est donc l’année de l’expérimentation par la proposition d’ateliers et d’expositions en lien direct avec les aspirations des deux artistes qui sont aujourd’hui en charge du développement de l’association.
 
 
 

Direction artistique : 

Magali Revest

Artiste pluridisciplinaire, à la fois auteure et interprète, ses propositions artistiques sont protéiformes. Son travail de création se nourrit de l’instantané du geste chorégraphique en conversation avec d’autres artistes : peintres, graveurs, photographes…mais aussi musiciens, danseurs, comédiens. 

​Après une formation en dessin, en danse, et en théâtre à l’école Internationale Jacques Lecoq et à l’école du Samovar à Paris, elle crée en 2005 à Bruxelles, une compagnie de danse-théâtre et de marionnettes. Elle s’ouvre alors à de nouveaux espaces de représentations :  la rue, les jardins, les lieux en friche, les galeries d’arts, les squats… Pendant treize ans, la compagnie aura pour ambition de faire des propositions atypiques qui auront pour dénominateur commun : la rencontre sensible avec le public. 

C’est fin 2017, qu’elle croise la route de Frédéric Pasquini au sein de Zootrope, après l’exposition Tandem, Ils composent ensemble une exposition « Le Bal de la Rose ». Magali propose une scénographie, des dessins, et une performance. Parallèlement Elle inscrit sa démarche dans le geste performatif en lien avec le dessin, l’image et le son.

Une conversation est née entre l’image fixe et le corps dansant et théâtral. Cette idée que le langage poétique peut interroger ce temps de la rencontre entre corps vivant, en représentation et corps représenté. Depuis cinq ans Magali affirme une écriture de l’instant chorégraphique et développe des projets artistiques et pédagogiques au sein du collectif zootrope.

 
 

Frédéric Pasquini

Frédéric Pasquini est auteur photographe, membre de l’agence de presse Hans Lucas. Il crée la structure Zootrope en 2015 afin de réaliser l’exposition : Tandem. Ancien directeur de l’agence de communication La Langue du Caméléon, il aime à jouer avec les fluctuations de notre langage et de notre monde contemporain. En tant que photographe, il s’exprime sur des terrains et des contextes différents : Documentaires sociaux, culturels et citoyens. Il joue avec les analogies, les coïncidences, les réminiscences et les perturbations du quotidien afin d’offrir à notre regard un souvenir durable. Son oeil est celui d’un peintre ou d’un graphiste, il sculpte les paysages et porte à notre regard de spectateurs des tableaux de vies sensibles, drôles et fragiles.

Depuis 2017, il co-construit avec Magali Revest des objets artistiques qui lui offrent la possibilité d’aller sur d’autres terrains de jeux : le son, la vidéo. Ainsi, de l’image fixe, il porte une image en mouvement.

 

Artistes partenaires  : 

Hugues Klingelschmitt

….

Comédien, metteur en scène, professeur de théâtre.

Parallèlement à des études de Droit et d’Histoire, il démarre le théâtre à Nice au sein de la Compagnie du Grain de Sable. Il poursuivra cette expérience de comédien et metteur en scène avec la Compagnie Antipodes sur des projets de spectacle en rue.

Progressivement, son activité théâtrale se concentre en direction de personnes en difficulté, ou en situation de handicap mental, psychique, ou social.

Ce goût de l’échange dans la proximité, Hugues Klingelschmitt le doit à ses premières expériences de spectacle de rue qui l’amèneront à se former auprès d’artistes de rue, tels que Martine et Véronique Guillaud, « Les Mundial sisters, Nikolaus et Kamel Basli.

Il travaille en étroite collaboration avec Zootrope sur le projet A JUSTE DISTANCE et d’autres à venir.

 

Raphael Zweifel

Musicien

 Violonceliste de nationalité Suisse, après avoir été soliste (Concerto pour violoncelle de Dvorak, Concerto pour violoncelle en do majeur de Haydn ), il part vivre à Barcelone pour découvrir d’autres horizons musicaux. En Espagne, fait partie de plusieurs formations, jouant de la musique improvisée, orientale et du flamenco.

Il s’installe pendant six ans à Paris où il travaille sur des musiques de films et des groupes de pop français.

Depuis son installation à Nice, Raphael Zweifel compose sous le pseudonyme de « LoZee ».

Parallèlement à ses activités de composition, il travaille en studio et sur scène avec des groupes de pop-rock (Die Toten Hosen, Glashaus, Alexandra Roos, Alexandre Varlet, Etyl ) il collabore régulièrement à la création de musique pour la danse contemporaine et il compose des bandes originales de films pour des productions allemandes et espagnoles.

Il travaille régulièrement en collaboration avec des artistes de la scène et des arts visuels. Il expérimente toujours de nouveaux espaces sonores pour enrichir ses compositions. 

Depuis avril 2021, Il travaille avec Zootrope par des propositions musicales pour le la performance IN-VERSO pour le Parc National du Mercantour, la performance Apprivoise-moi dans le cadre de l’exposition de Sébastio Salgado pour les journées européennes du patrimoine (septembre 2021) et il est également sur la création de la bande son du spectacle REBIRTH.

….

Marina Matic

Danseuse et comédienne.

Danseuse, depuis 20 ans pour diverses compagnies de revues françaises et canadiennes. En 2005, elle s’installe à Montréal, où elle interprète des rôles dans plusieurs grandes comédies musicales dont Cabaret (Théâtre Maisonneuve), Sweet Charity (Théâtre du Rideau Vert), Shéhérazade (Théâtre l’Olympia), ainsi que pour diverses compagnies et équipes de production (Cirque du Soleil, Cirque Eloïze, Radio- Canada, Télé Québec, etc).

Passionnée, elle se perfectionne en jeu et en chant en participant à divers stages, depuis plusieurs années.

Au cours de ses années passées au Québec, Marina découvre les joies de la maternité et de l’univers de la petite enfance naît une idée : créer un spectacle pour le jeune public, Fifi bric à brac, visant à leur faire découvrir les richesses culturelles et artistiques, à travers son art qu’est la danse. Elle propose aussi un personnage burlesque pour la rue dont le nom est Roseline. 

Elle accompagne la compagnie Zootrope sur le projet A JUSTE DISTANCE, sur des projets pédagogiques et le spectacle REBIRTH.

Charlotte Nemoz

Architecte

Jeune artiste diplômée en architecture de l’Institut National des Sciences Appliquées, Charlotte NEMOZ travaille sur le patrimoine qu’elle considère comme ce que l’on reçoit et dont on a la charge d’avoir soin. Ces patrimoines sont porteurs de savoirs contextuels, de savoir-faire, de gestes, de matériaux immatériels et matériels. Ils témoignent de permanences, de milieux, de traditions et d’adaptation au climat, au sol et à l’eau. Lorsque ces ressources physiques et patrimoines culturels sont mis en relation, elle cherche à construire une histoire commune, un patrimoine territorial, une mémoire collective. Le territoire devient alors une œuvre d’art collective, un ensemble de relations se tissant entre le milieu et la société.

Elle a présenté avec Zootrope le projet Retracer La Riana, projet poétique et mémoriel sur le quartier de l’’Ariane à Nice accompagné par l’ANRU et financé par la métropole Nice Côte d’Azur.

Nos partenaires

instagram

contact

Zootrope 2001

instagram

facebook

contact

Zootrope 2021

instagram

contact

Zootrope 2001