(en construction)

ZOOTROPE

Stages
Zootrope propose plusieurs formules d’ateliers:

 

 

1- Les capsules (ateliers d’initiation à l’art de 2h)

Formules limitées pour les établissements scolaires.
 

2- ATELIER / PROJET

 Ce sont des projets sur mesures qui peuvent être une suite de capsules d’initiations. ces projets se déploient sur l’année ou sur un semestre, permettant d’inscrire une pratique et de construire avec des élèves en partenariat avec l’établissement scolaire ou la structure d’accueil une présentation publique. 

Elles permettent de donner des outils pédagogiques, d’ouvrir l’esprit critique et le désir d’aller plus loin dans la découverte.

 

Capsule 1 – Mise en scène

PUBLIC : à destination d’élèves de lycée – Programme du Bac.
OBJECTIF : sensibiliser les élèves à la mise en scène.
TRAVAILLER AUTOUR DE LA QUESTION : Qu’est-ce qui fait mise en scène ?
SUPPORT PÉDAGOGIQUE : une pièce de théâtre choisie dans en fonction de l’actualité théâtrale ou du programme scolaire.
DÉROULÉ DE LA SÉANCE :
– Mettre son corps au travail – se familiariser avec le vocabulaire spécifique du théâtre.
– Une mise en espace des élèves (travail sur la marche, le rapport à l’autre, le regard, les entrée, les sorties etc…
– Une brève explication des rapports de force sur un plateau, les zones d’équilibres et de déséquilibres.
QU’EST CE QU’ON PEUT IMAGINER COMME MISE EN ESPACE DU TEXTE ?
– Le choryphée : être ensemble sur scène, dans l’écoute, la respiration, faire l’expérience du corps collectif qui devient un seul corps.
– Par groupe avec les outils qui ont été donné, mettre en scène sous forme de croquis un passage de la pièce
– Regarder les groupes, analyser, donner des retours
– Fin de la séance, retours sur l’expérience !

Capsule 2 – Collage poétique façon Prévert

A partir des textes de Jacques Prévert et d’autres auteurs du mouvement surréaliste.
Les enfants seront conviés à créer un collage surréaliste et à écrire une phrase poétique autour de leur proposition plastique.
PUBLIC : à destination des élèves de primaire entre 6 et 12 ans.
OBJECTIF : Sensibiliser les enfants à la poésie en leur donnant des techniques plastiques afin de décaler le réel.
Que nous raconte une image ? Comment on la décrypter ?
Comment se laisse t-on emporter dans la fantaisie des images.
DÉROULÉ DE LA SÉANCE :
Une présentation d’oeuvres ou d’artistes du courant surréaliste, bref historique sur Prévert (fiche pédagogique fournie), lecture de poèmes
Choisis…
– Chaque enfant aura ensuite à sa disposition : un support, un fond et trois objets que les enfants devront mettre en page.
Une fois le collage fini l’enfant propose trois titres.
Il est proposé à l’enfant de venir présenter son collage face à la classe et de dire ses trois titres devant la classe
– Les collages peuvent être affichés dans la classe.
Les collages ainsi exposé, on décrypte les images et la composition, ainsi on réinterroge les liens qu’entretiennent les images entre elles.
Fin de la séance : échanges autour du vécu des deux heures.
MATÉRIEL FOURNIT PAR L’INTERVENANT : une feuille format A3, une image de fond et des images que l’enfant composera dans la page.

Capsule 3 : L’irrésistible ascension de l’objet

Petit théâtre d’objets
A partir d’une collection d’objets du quotidien, les enfants seront amenés à créer un théâtre de l’imaginaire.
PUBLIC : à destination des élèves de primaire entre 6 et 9 ans.
OBJECTIF : sensibiliser les enfants à l’art de la marionnette et plus spécifiquement au théâtre d’objets.

LES OBJETS DE NOTRE QUOTIDIEN ONT-ILS DES HISTOIRES À NOUS RACONTER, SONT-ILS ACTEURS OU TÉMOINS DE NOS VIE ?

DÉROULÉ DE LA SÉANCE :
– Une présentation d’oeuvres ou d’artistes du courant surréaliste et de marionnettistes qui utilisent les objets dans leur
  propositions artistiques;
– Mise en jeu d’objet : comment un objet même banal peut prendre vie ?
– Par groupe écriture de mini-scénario
– Mise en scène des objets : Présentation des scénario dans un castelet.
– Présentation auprès du public.
– Fin de la séance : échanges autour du vécu des deux heures.

Capsule 4 L’image dans tous ses états

Lecture et analyse de l’image

• La photographie à ses débuts était considérée comme vraie alors que le public savait que la peinture était une interprétation du réel.

• La proposition est de questionner nos rapports à l’image et l’information internet donne une image du monde parfois bien loin de la réalité.

• A partir d’images choisies au cinéma, dans la publicité, la photographie d’art, les arts plastiques etc.

PUBLIC:   Ecoles primaires et secondaires.

OBJECTIF:  L’objectif de cet atelier de 2 heures et de sensibiliser les enfants et les adolescents à la lecture d’images fixes ou animées. De nos jours nous sommes entourés d’images, les enfants sont extrêmement stimulés, alors comment décrivez-vous, le vrai du faux, analyseur de commentaire et développer son esprit critique?

 Zootrope propose de plonger dans l’image.
Qu’est-ce qu’une image ? Comment l’identier ? Que raconte t-elle?
Détournement, manipulation … L’image: acteur ou spectateur ?

DÉROULÉ DE LA SÉANCE :

Une présentation d’œuvres ou d’artistes qui réalisent les images dans leur création.
Par groupe, en utilisant leur téléphone portable ou petit appareil photos fournies par Zootrope. Les élèves apprendront à mettre en scène
  une image.
Zootrope également des objets, éléments de costumes, petits éclairages, fond, vidéo-projecteur, tous supports sensibles
  permettre aux élèves de construire le scénario de leur photographie.
Les images ont un titre ou un slogan publicitaire ou politique. Elles seront imprimées et montrées afin de comprendre et
  d’identifiant le lien entre texte et image.
Retour sur l’expérience:
– Cette présentation face à l’ensemble du groupe permet de développer son point de vue, d’affirmer une position ou de montrer à quel point l’image peut être détourné pour raconter autre chose que ce qu’elle tente de nous dire.

Capsule 5 – Prise de parole en public.

Capsule 6 – Découverte d’un processus artistique

Médiation culturelle- visite d’exposition commentée.

Les deux artistes Magali Revest et Frédéric Pasquini proposent des visites commentées autour de leurs expositions ou d’expositions sur le territoire de Nice Métropole qui rentrent en résonance avec la démarche artistique des deux artistes.  Cette médiation a pour objectif d’ouvrir le regard sur des propositions artistes multiples et les rencontres qui peuvent se faire entre les univers artistiques en présences. Ces médiations peuvent être en lien direct avec un des ateliers capsules. Ainsi l’atelier de deux heures devient l’expérimentation vécu pendant l’exposition.

Des ateliers sur mesure

Ils se composent en partenariat avec les équipes pédagogiques et les responsables d’établissements scolaires ou les responsables de projets dans le cadre des universités.  

Exemple d’atelier autour du processus artistique des deux artistes :

TANDEM au collège et au lycée

De l’image de soi à sa mise en scène.

PUBLIC : collège et lycée
DEUX INTERVENANTS : Image et mouvement
OBJECTIFS : Création d’un théâtre gestuel et d’images animées par la fabrication de séquences courtes qui pourront faire l’objet d’une trace cinématographique ou d’une présentation publique. Accompagnement des élèves dans un processus de création : de sa conception à sa réalisation et à sa présentation publique à travers l’image et le corps.
Sensibiliser les élèves à l’image par une approche ludique sur la lecture des images.
Comment s’identifions-nous à ces images ?
Travail autour du portrait – un portrait seul ou à deux.
Qu’est-ce que l’autre ? La différence ? L’identité ?
L’identité est-elle celle que je m’imagine ?
Le travail sur le corps et l’images sont menés simultanément.
Atelier de pratique de théâtre gestuel : Comment construit-on la présence de l’interprète ? Qu’est-ce qu’une mise en scène ?
Quels outils sont à ma disposition pour créer ?
ATELIER SUR L’IMAGE : L’image photographique est-elle le vecteur ou prolongation de cette mise en scène ?
Finalisation du projet par une présentation publique sous la forme d’une exposition et /ou d’une performance.
INTÉRRrÊTS PÉDAGOGIQUE : développer l’esprit d’initiative, le travail en groupe, l’autonomie…